Futur pilote

L'aviation, le rêve devient réalité...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Retour à la pratique!! 28/10/2005

Aller en bas 
AuteurMessage
oo-pic
Admin
oo-pic

Nombre de messages : 322
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/08/2005

Retour à la pratique!! 28/10/2005 Empty
MessageSujet: Retour à la pratique!! 28/10/2005   Retour à la pratique!! 28/10/2005 EmptyVen 28 Oct à 4:46

(Voilà la préparation de la nav)Retour à la pratique!! 28/10/2005 Navnamur0ch.th


Mon dernier vol était le 13/08/2005 où nous avions fait une Nav vers St-Ghislain sans se poser. Depuis cette dernière nav, je n’avais plus volé, je m’étais consacré entièrement à la théorie pour en finir une bonne fois pour toutes et pour pouvoir me consacrer uniquement au pilotage. Je ne croyais pas que cela allait être si long entre la partie d'étude pure ensuite programmer et passer l’examen blanc, puis m’inscrire au véritable examen, attendre la convocation et enfin pouvoir le passer. Bref depuis mon dernier vol quasiment deux mois se sont écoulés… Hier j’avais rendez-vous pour une « remise en selle » qui allait être ma première nav avec atterrissage sur un autre aérodrome. La destination fut Namur (EBNM), navigation que j’avais déjà faite 2 fois mais sans me poser.

Premier petit problème, je taxis vers le point d’attente, là je fais mes check’s moteur, je m’aligne sur la piste après autorisation de la tour, je mets les gaz en grand, je compense en mettant du pied à droite et quasiment arrivé à la vitesse de rotation, la roue avant se met en résonance et se met à vibrer vraiment fort. Mon instructeur tire rapidement, mais doucement sur le manche pour soulager la roue avant et le bruit disparaît.Visiblement je n’avais pas mis assez de stick au vent et donc l’avion commençait à déraper ce qui a engendré cette vibration (il y avait quand même un bon onze nœud de cross). Deuxième petit problème, après le décollage je vire en cross-wind et là normalement je vois déjà la grande route qui doit me servir de point de repère.J’avais beau chercher, pas de route en vue ! J’avais déjà fait deux fois ce trajet et les deux fois cette route était aussi visible que le nez au milieu de la figure ! Mais là, rien, nulle part, pas de route. Je lui dis, un peu honteux :"Bon ben je sais pas du tout où est la route qui doit me mener à la sortie de zone" (il m’expliqua plus tard qu’avec le soleil dans un certain axe on ne la voit plus du tout et que les précédente fois le soleil était bien dans l’axe et que donc la route était parfaitement visible. Ce qui m’apprendra que je ne dois jamais me dire : c’est tranquille, la dernière fois c’était comme ça donc ça le sera aussi cette fois-ci.) Pour résumer elle commençait bien cette navigation. On prit donc d’abord le chemin de Ciney qui fut le point de virage et de là nous sommes partis sur Namur. J’arrive sur Namur, je survole l’aire à signaux pour voir dans quel sens se fait le circuit, je m’intègre au circuit (la piste est vraiment petite et en herbe !).Downwind, je fais rapidement les checks du downwind (avec une petite nouveauté de ne pas sortir les vingt degrés de flaps directement mais dix en downwind), pas le choix, le downwind est petit et je dois déjà tourner en base, point de repère l’échangeur de l’autoroute sur lequel il faut commencer la mise en descente et sortir vingt degrés de flaps. Ok, la piste est quasiment à trois heures, vu le vent cross je laisse encore un peu déborder, je tourne en final, j’étais trop court, je remets un peu de gaz, forcément l’avion monte un poil trop donc je dois vite piquer car la piste est courte et mieux vaut avoir les roues au sol le plus vite possible. Et, forcément, en piquant l’avion prit un peu de vitesse et je suis arrivé au-dessus du seuil de piste (70kt au lieu de 65) et, coupant les gaz, je fis mon premier arrondi depuis presque deux mois, je mis du stick au vent, les roues touchèrent les sol.

BAM.. BAM.. BAM BAM BAM

Je vous assure que quand vous n’avez jamais posé les roues sur autre chose que sur un tarmac parfaitement plat, une piste en herbe, ça choque la première fois !

On se parque, là il me dit que j‘avais de la chance que c’était une piste en herbe parce que sinon j’aurais fait hurler les pneus car j’étais vraiment en crabe quand j’ai posé les roues… Je me dis génial, j’avais l’impression de bien l’avoir posé… On va payer la taxe d’atterrissage au bureau de nav, on inscrit notre vol et on va boire un verre histoire de faire un petit débriefing. Excellent, les sièges à l’intérieur de la cafet sont des sièges de boeing, sur le plafond une hélice entière d’hélico et partout des maquettes d’avions. Un vrai repère de pilotes, comme dans les films, c’était génial. La pause finie, on a inscrit le vol au bureau et on a repris la route. Une fois en l’air le soleil dans les yeux, je pris contact avec Charleroi pour leur demander une entrée direct dans la zone :

Moi : Charleroi tower, Oscar Oscar Golf Victor Echo, good afternoon EBCI:Oscar Victor Echo, good afternoon, go ahead.
Moi: Oscar Victor Echo, juste airborne Namur, altitude one thousand five houndred feets request direct entrie
EBCI: direct entrie approuved,runaway in use two five, QNH one zero one six
Moi: runaway two five, QNH one zero one six, direct entrie approuved Oscar Victor Echo

Je garde mon cap vu que c’est la seule chose que je pouvais faire pour ne pas dériver de trop car dehors on ne voit quasiment plus rien, le soleil couchant étant juste face à nous. D’ailleurs, pour la même raison à Namur ils avaient changé le sens de la piste et j’avais du décoller vent de dos car il n’y avait plus moyen de voir à plus de 5 mètres les yeux plissés… J’arrive enfin à voir la piste, me rends compte qu’elle est très proche et moi très haut, et que je n’avais même pas encore fait mes checks de downwind.

GOGOGO ALEX ALLEZ REVEILLE-TOI BON SANG !!!

Je les fais à voix haute : Fuel pompe ON, mixture RICHE, carburateur ON, vitesse DANS L’ARQUE BLANC, flaps VINGT DEGRES, et j’enchaîne, mise en descente, je réduis le moteur, tire sur le manche, 65kt, je trime, je suis encore trop haut ! Il me dit qu’on est sencé sortir à Sierra 4 (ce qui est la première sortie possible sur la piste qui en compte encore 3 après
celle-là) Je me dis dans ma tête : "Haaa tu crois que je vais pas y arriver hein…Tu vas voir l’attero que je vais faire !" Je mets IDLE(ralenti moteur),je perds très vite l’altitude en trop,je continue la descente et me mets bien dans l’axe de la piste, je remets un rien de moteur pour l’inertie,je fais mon palier,je remets idle, j’arrondis…….ET ……comme une couque !!!!Un de mes plus beaux ! On sort, A SIERRA 4, on va à la pompe, on fait le plein de l’avion, on inscrit mon vol dans les carnets et on se donne rendez-vous samedi pour la prochaine nav qui sera St-Ghislain avec atterrissage.

Pour un premier vol après une si longue absence, je suis content, pas trop du début qui ne s’est pas vraiment bien passé, mais pendant le vol, j’ai vu des choses, comment dire,magnifiques. Par exemple, un paysan qui travaille sa terre avec son tracteur, vu du sol, rien de plus banal mais vu du ciel c’est magnifique, de voir d’un côté la terre terne et sèche et qui comme par magie lorsque ce tout petit tracteur passe dessus, la rend foncée quasiment charnue…De voir l’horizon tellement loin, les nuages si proches par rapport à d’habitude, de survoler des oiseaux…Rien que de l’écrire…

_________________
Retour à la pratique!! 28/10/2005 Banniere021bf
Revenir en haut Aller en bas
http://futurpilote.quickbb.net
 
Retour à la pratique!! 28/10/2005
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour de chaîne mou : tube ou roulette ?
» Le retour d'Alain Prost ???
» Catrike Speed (2005) à vendre
» Arizona retour a l'elevage ...
» Pêche pratique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Futur pilote :: Mon journal de bord :: Journal de bord-
Sauter vers: